15 ans de la loi SRU : remise aux ministres des actes du colloque

A l’occasion du congrès des organismes HLM organisé cette semaine par l’Union sociale pour l’habitat (USH), j’ai remis à Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, et à Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat chargée de la Ville, les actes du colloque sur les 15 ans de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU) que j’ai co-organisé à l’Assemblée nationale avec la Fondation Abbé Pierre, l’UNIOPSS et l’USH, et qui a rassemblé plus de 150 participants.

Intitulé « Quinze ans de loi SRU : une loi pour changer la société ? », ce colloque a permis aux acteurs politiques de l’époque, Jean-Claude Gayssot, ministre de l’Équipement, des Transports et du Logement, Louis Besson, secrétaire d’État en charge du Logement, et Patrick Rimbert, député de Loire-Atlantique et rapporteur du projet de loi, de revenir sur les ambitions de ce texte et d’expliquer comment le Parlement l’a enrichi à bien des égards.

A cette occasion, l’Assemblée nationale a exercé sur le long terme l’une de ses missions qui demande à être développée : le contrôle de l’application des lois. Je me réjouis que ce colloque ait innové en associant à ce contrôle celles et ceux qui font vivre cette loi au quotidien, les professionnels et associations qui oeuvrent au développement du logement socialement accessible pour tous. Ce contrôle commun de la loi par le Parlement et les citoyens constitue en effet un enjeu majeur, tant pour la qualité de la loi que pour la démocratie. Je forme le voeu que cette expérience soit renouvelée pour d’autres lois de même ampleur.

Les échanges ont rappelé combien la loi SRU porte une profonde ambition pour la ville en général, pour celles et ceux qui y vivent et y travaillent en particulier. L’action en faveur de la qualité de vie en ville, de déplacement maîtrisés, en bref, d’une urbanité solidaire, sera à n’en pas douter un enjeu central des échéances nationales de 2017.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter