PPL « Florange » : le soutien à l’économie réelle renforcé

L’Assemblée nationale vient d’adopter définitivement la proposition de loi dite « Florange » et dont les députés socialistes sont à l’initiative. Ce texte traduit l’engagement n° 35 de François Hollande, pris durant la campagne présidentielle devant les ouvriers de Florange. Il vise à enrayer la désindustrialistation qui frappe notre pays depuis plus de dix ans, ce qui a entraîné la suppression de 750 000 emplois. Cette proposition de loi crée à la fois des obligations pour la société qui compte vendre l’un de ses sites, et la protège d’actionnaires qui seraient plus soucieux de spéculer que d’investir dans le renforcement de l’entreprise et le développement de l’économie réelle.

Lutte contre le dumping social : la proposition de loi pour renforcer la régulation adoptée !

A l’initiative des députés socialistes, l’Assemblée nationale a adopté, hier, une proposition de loi visant à réguler le détachement des travailleurs au sein de l’Union européenne (UE). Il est en effet possible à toute entreprise établie dans un Etat membre de l’UE de faire travailler temporairement l’un de ses salariés dans un autre Etat membre. Dans ce cas, ce salarié est rémunéré selon les règles en vigueur dans le pays où il travaille. La réglementation insuffisante de ce travail temporaire dans un autre Etat membre a permis un dumping social. Sous l’impulsion du gouvernement français, l’Union européenne a décidé, le 9 décembre dernier, de renforcer l’encadrement du détachement. Le délai de transposition du droit européen dans les droits nationaux étant

21 février 1944 : Exécution des 23 résistants du Groupe Manouchian

Beaucoup a déjà été dit et écrit sur le courage et l’engagement de ce groupe de résistants, étrangers pour la plupart, qui ont choisi de risquer leur vie pour défendre une certaine idée de la France et dont les nazis ont voulu mettre la mort en scène à travers la célèbre Affiche Rouge. Aujourd’hui, alors que la République leur rend hommage soixante-dix ans après leur exécution, le poème d’Aragon, mis en musique par Léo Férré, inspiré de la dernière lettre de Missak Manouchian à son épouse, Mélinée, garde toute son actualité en ces temps où l’identité de la France est sans cesse questionnée. Souvenons-nous d’eux : Celestino Alfonso, Olga Bancic, Joseph Boczov, Georges Cloarec, Rino Della Negra, Thomas Elek, Maurice

La loi ALUR définitement adoptée : Cécile Duflot demain à Aulnay pour en discuter !

Après l’Assemblée nationale hier, par 297 voix contre 165, après le vote du Sénat à l’instant par 176 voix contre 164, le Parlement a définitivement adopté la loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové, dite loi ALUR. Ce nouveau dispositif législatif sera gagnant pour tous les acteurs sincères du logement, les locataires, les bailleurs, les co-propriétaires et les professionnels de l’immobilier dont les intérêts ne sont pas a priori contradictoires. Il ne s’agit pas ici de revenir une nouvelle fois sur tous les aspects de ce texte sur lesquels je me suis mobilisé depuis près d’un an. J’en ai exprimé les enjeux à de multiples reprises, tant la question du logement est essentielle pour notre pays.  Vous trouverez

« Egalité des territoires : un enjeu de justice, un levier de développement » : Inscrivez-vous pour en débattre mardi 18 février

Pour renouer avec une croissance durable et soutenable, la réduction des inégalités comme la transition énergétique sont des leviers aujourd’hui trop peu mobilisés. A cet égard, l’égalité des territoires peut inspirer utilement les réformes en cours, notamment celle de la décentralisation. L’analyse des dernières élections révèle le risque de fractures territoriales qui fragilisent le pacte républicain. Pour sortir de l’impasse que représente l’opposition entre partisans de la métropolisation et défenseurs des territoires périphériques, Eloi Laurent propose de faire des coopérations urbain-rural le cœur des politiques publiques territoriales. Comment cette perspective fabrique-t-elle plus d’équité ? Peut-elle susciter une renaissance citoyenne ? Peut-elle, au-delà des cadres institutionnels, être le creuset de projets novateurs et fédérateurs ? Les expériences des maisons des services

Inscrivez-vous à la newsletter