Avec les Comores, Claude Guéant récidive dans sa stigmatisation des populations d’origine étrangère

Le drapeau de l'Union des Comores
Le drapeau de l'Union des Comores

Communiqué des députés Daniel Goldberg et Henri Jibrayel

Après avoir stigmatisé à plusieurs reprises les étrangers, certaines catégories d’étrangers, les citoyens français musulmans, les enfants d’immigrés, le Ministre de l’Intérieur Claude Guéant vient une nouvelle fois de récidiver en s’en prenant aux Comoriens de Marseille : « Il y a une immigration comorienne qui est la cause de beaucoup de violences ».

En avril, il avait déjà qualifié de « problème » l’accroissement du nombre de Musulmans dans le pays. Avant l’été, il prétendait s’appuyer sur l’INSEE pour démontrer l’échec scolaire des enfants d’immigrés « deux tiers des enfants d’immigrés sortent de l’appareil scolaire sans diplôme », avant d’être démenti – fait rare pour une administration dépendant de l’État- par l’INSEE elle-même. N’étant pas une approximation près, il a désigné les Roumains comme auteurs de 2% de la délinquance en France alors que ces chiffres sont non vérifiés. Au journaliste Jean-Jacques Bourdin, il répondait alors ne pas avoir de statistiques : «S’agissant de la délinquance roumaine, j’ai des chiffres, j’en parle; s’agissant de la délinquance des étrangers, je n’en ai pas.» Alors d’où viennent ces assertions concernant les Comoriens ?

Président et membre du Groupe d’amitié France-Union des Comores à l’Assemblée nationale, élus de deux villes (La Courneuve et Marseille) où la communauté comorienne est fortement représentée, nous sommes scandalisés par les propos de Claude Guéant et lui rappelons qu’une très grande partie des Comoriens de France sont franco comoriens et attachés à notre pays, comme l’était ainsi le soldat Facrou Housseini Ali mort en Afghanistan.

Claude Guéant persiste à vouloir créer plusieurs catégories de Français, à segmenter les Français selon leurs origines ou toute pratique. Par ses propos, il abîme la France. Depuis 10 ans qu’il suit les dossiers relatifs à la sécurité avec N. Sarkozy, le bilan du duo Claude Guéant est un échec. Leur recherche désespérée de boucs-émissaires est un aveu de son désarroi pour assurer la sécurité de la population, alors qu’il vient d’annoncer la suppression de 3000 postes de policiers en 2012.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter