Débat avec le Collectif AC LE FEU à l’Assemblée nationale

Les "cahiers de doléances" du collectif AC Le Feu

Aujourd’hui, j’ai fait partie des députés – tous socialistes – qui ont répondu présents pour discuter avec les membres du Collectif AC Le Feu dont son président Mohamed Mechmache. Lors d’un échange de près de trois heures à l’Assemblée nationale, les représentants des diverses associations présentes voulaient faire le point, trois ans après les évènements de l’automne 2005, sur la situation des quartiers populaires et de leurs habitants. Après un premier tour de France en 2006, plusieurs dizaines de citoyens s’étaient exprimés dans un document très complet rédigé par le collectif sous forme de « cahiers de doléances ».

Si l’échange a été parfois rude tant les attentes envers les pouvoirs publics dans nos quartiers sont le quotidien, j’ai tenu, avec les élus présents, à rappeler les propositions que nous formulons depuis des années et les différences nettes entre ce que nous défendons et l’action de la majorité UMP. Nous avons également été attentifs aux reproches, parfois injustes, mais qui doivent être écoutés, envers l’action de la gauche lorsqu’elle était au pouvoir.

Si la forme de ces échanges n’était pas toujours constructive, il appartient à la gauche, pour se reconstruire et proposer une alternative crédible et audible au modèle de société que veut mettre en place N. Sarkozy, de prendre en compte les revendications qui émergent des citoyens des quartiers populaires. C’est ce à quoi, à l’Assemblée nationale comme dans nos villes, je veux contribuer.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter