Les heures supplémentaires remises au service de l’emploi

L’Assemblée nationale vient d’adopter ce matin, à 5h40, après quatre jours de discussions, le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) qui contient plusieurs propositions majeures en matière d’emploi et de pouvoir d’achat faites par François Hollande lors de la campagne présidentielle. Il s’agit, notamment, de la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, de l’abrogation de la TVA dite « sociale », de la création d’une contribution exceptionnelle sur la fortune, de la réduction des allègements sur les droits de succession, du doublement du taux de la taxe sur les transactions financières, et du rétablissement du taux réduit de TVA à 5,5 % sur les livres. Il était urgent de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires, véritable cadeau fiscal offert

PSA Aulnay : la direction reconnaît avoir sciemment retardé l’annonce de son plan de suppression d’emplois

Le choc provoqué hier par l’annonce de la suppression de 8 000 emplois et de la fermeture du site industriel d’Aulnay chez PSA ne peut faire oublier que, depuis un an et la publication de la note dite confidentielle révélée en juin 2011 par la CGT, l’issue semblait inéluctable. Depuis un an, avec les organisations syndicales et les élus locaux, je suis intervenu pour demander au précédent gouvernement de se saisir de cette situation. En-dehors de paroles lénifiantes, aucune considération réelle de la gravité de la situation de l’entreprise n’a alors été prise en compte, bien au contraire. N. Sarkozy déclarait d’ailleurs le 17 novembre dernier : « Je peux vous assurer qu’il n’y aura pas de plan social en France chez

PSA Aulnay : après le choc de l’annonce de la fermeture, ne pas abandonner les salariés ni le territoire

Même attendue, l’annonce de la suppression de 8 000 emplois et de la fermeture totale d’Aulnay en 2014 est un choc. Comme c’est le cas pour d’autres plans sociaux annoncés, le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait voulu masquer et ignorer les menaces qui pesaient sur le site d’Aulnay. Ce fut notamment le cas de l’ancien ministre de l’industrie Eric Besson qui répétait que la poursuite de l’activité était assurée jusque 2014 et qu’il n’y avait pas de problème. Tous les signes annonciateurs dans l’usine d’Aulnay, tous les documents comme la note interne révélée par la CGT ont été ignorés en dépit du bon sens. Des mois précieux ont été perdus pour étudier les moyens d’empêcher ce qui était pressenti et

Progrès social et économique : les premières mesures de la Gauche

Depuis l’investiture de François Hollande et la prise de fonction du gouvernement de Jean-Marc Ayrault mi-mai, pas moins de huit premières grandes avancées ont eu lieu. La reprise des travaux de l’Assemblée nationale après les élections législatives des 10 et 17 juin qui ont vu les Français confirmer leur volonté de changement, va permettre, cet été et à la rentrée notamment, d’avancer d’avantage. A travers ces mesures, la priorité des Socialistes reste de replacer le progrès social et économique au centre des politiques gouvernementales et de privilégier l’intérêt général. Après plusieurs années de multiplication des taxes, de saignée dans les services publics, de baisse du pouvoir d’achat, d’atteinte aux droits sociaux, les premières mesures adoptées par le nouveau gouvernement ont

1 13 14

Inscrivez-vous à la newsletter