Syrie : des initiatives guidées par les droits de l’homme

Les combats continuent de faire rage en Syrie et les réfugiés d’affluer. François Hollande a annoncé il y a quelques jours que la France était disposée à reconnaître un gouvernement de l’opposition, à la condition qu’il respecte la diversité politique et religieuse du peuple syrien. Cela fait suite au souhait de la saisine de la Cour pénale internationale pour juger les responsables des crimes d’Etat qui ont été commis, et à une intense activité diplomatique et humanitaire menée depuis mai dernier. En août, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères s’est rendu en Turquie, au Liban et en Jordanie, pays frontaliers de la Syrie, pour s’entretenir de la situation politique et humanitaire. Il a notamment visité l’hôpital de campagne destiné aux

France-Algérie : pour une nouvelle étape dans nos relations

A quelques jours du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, j’ai souhaité attirer l’attention de François Hollande sur la nécessité de franchir une nouvelle étape dans notre relation avec ce pays. En octobre 2009, puis en octobre 2011, j’ai interpellé en vain son prédécesseur afin qu’il accomplisse certains gestes attendus depuis si longtemps des deux côtés de la Méditerranée. Dans le courrier que j’ai envoyé au Président de la République et que vous pouvez télécharger, je souhaite qu’il revienne sur la répression des manifestations du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata. Les manifestants étaient nombreux à avoir combattu contre le nazisme et avoir participé à la libération de l’Italie et de la France. Ils souhaitaient l’application des principes démocratiques

1 6 7

Inscrivez-vous à la newsletter