PSA : interview de l’AFP

Voici la dépêche publiée cet après-midi par l’AFP à la suite de mon interview au sujet du Comité central d’entreprise extraordinaire de PSA qui s’est tenu ce matin. Par ailleurs, j’auditionnerai demain matin, avec mes collègues députés, Philippe Varin à l’Assemblée nationale. Vous pourrez suivre cette audition en direct à partir de 9h30. PARIS, 25 juil 2012 (AFP) – Le député d’Aulnay-sous-Bois Daniel Goldberg (PS) a demandé mercredi au président du directoire de PSA, Philippe Varin, des garanties sur son engagement de ne procéder à aucun licenciement sec sur les sites du constructeur. « J’entends les engagements de M. Varin sur le zéro Pôle Emploi. Mais comment entendre cela et en même temps dire que les premières lettres de licenciement partiront

Tribune dans Libération : « Pour une Gauche durable »

Avec mes collègues députés et sénateurs socialistes Pouria Amirshahi, Pervenche Bérès, Nicole Bonnefoy, Olivier Dussopt, Philippe Martin, Christian Paul, Philippe Plisson, Barbara Romagnan, et Laurence Rossignol, j’ai co-signé une tribune parue dans le quotidien Libération ce matin. La victoire de François Hollande à l’élection présidentielle et de la Gauche aux élections législatives vont permettre d’agir en faveur du redressement de notre pays après dix ans de politiques de droite. Nous considérons que cette victoire peut constituer une force pour que la Gauche réussisse et dure afin de transformer la société. En effet, l’enjeu consiste à passer du monde d’hier à celui de demain et à garder les citoyens dans l’adhésion aux valeurs républicaines. Réorienter le progrès tout en y associant les

PSA Aulnay : interview sur RTL

J’étais hier l’invité de RTL Soir pour livrer mon analyse de la décision de PSA de se prononcer d’ici fin juillet sur l’avenir du site d’Aulnay-sous-Bois. Vous pouvez réécouter cette interview, au cours de laquelle je réaffirme que la direction de PSA doit respecter ses salariés et, donc, leur doit la transparence sur ses intentions, mais aussi sur les éléments en sa disposition en fonction desquels elle interprète l’avenir du marché automobile français. En effet, à travers l’avenir du site d’Aulnay, est posée la question de l’avenir de l’ensemble de l’industrie automobile française et de sa capacité à produire, en France, des véhicules destinés au marché français. J’insiste également sur le fait que PSA, comme toute entreprise, ne peut pas

1 9 10

Inscrivez-vous à la newsletter