Ligne K : de nouveaux trains pour un meilleur confort des usagers

Depuis le début de la semaine circule un nouveau train, le « Francilien« , sur la ligne K, Paris Nord – Crépy-en-Valois, qui s’arrête à Aulnay-sous-Bois et permet d’arriver directement à Paris en douze minutes. Cela ne doit rien au hasard et pas grand chose à l’actuelle majorité de la région Ile-de-France ! En effet, le renouvellement des trains sur cette ligne fait partie des mesures de la politique de développement des transports en commun menée par Jean-Paul Huchon et la Gauche au Conseil régional d’Ile-de-France jusqu’en 2015. Ces nouveaux trains ont été commandés à 172 exemplaires en 2006 pour renouveler à partir de 2009 les rames de plusieurs lignes, celles où circulaient les fameux « petits gris« . Il faut donc remercier aussi

1er tour de l’élection régionale du 6 décembre : d’abord un enjeu pour la République !

Dimanche, nous irons voter pour le premier tour de l’élection régionale. S’il s’agit de choisir entre plusieurs voies possibles pour le futur de l’Île-de-France, le scrutin du 6 décembre sera aussi un instant particulier quelques semaines après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis. Aller voter, c’est d’abord refuser l’indifférence ou la démission face aux crimes qui ont attaqué notre société. Cette élection laisse entrevoir une percée importante de l’extrême-droite qui pourrait se retrouver à la tête de plusieurs régions. S’ils sont de nature différente, les terroristes et l’extrême-droite ont en commun l’obscurantisme, la conviction du rejet de l’autre, alors que notre société, et tout particulièrement l’Île-de-France, est et sera pluriculturelle. Comme le dit Claude Bartolone : « Ce qu’ils ne supportent

Air France : audition de la direction et des syndicats par l’Assemblée nationale

Après avoir reçu des salariés d’Air France pour échanger avec eux sur le dialogue social dans leur entreprise, je me félicite que l’Assemblée nationale ait auditionné aujourd’hui la direction et les syndicats d’Air France. J’ai tenu à rappeler à la direction que le dialogue social devait être exemplaire, mais aussi que ses salariés constituaient un avantage compétitif pour l’entreprise dans la compétitivité hors coût à laquelle elle est aussi confrontée. Aussi, j’ai voulu l’interroger sur sa stratégie d’investissement, ses attentes envers l’Etat actionnaire, et aussi sur les départs de dirigeants vers la concurrence : Lors de l’audition des syndicats, j’ai tenu à saluer leur dignité et la fierté qu’ils continuent d’avoir de leurs métiers et de leur entreprise. J’ai aussi

Air France : le dialogue social doit y être exemplaire

J’ai reçu aujourd’hui à l’Assemblée nationale des salariés d’Air France participant aux échanges avec la direction de l’entreprise. Parmi ceux-ci, Erika, dont l’interpellation des dirigeants a été visionnée largement, et Abdel, salarié syndicaliste de la CGT, présent au moment de l’agression de M. Xavier Broseta, DRH d’Air France, et qui, contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps, a protégé sa sortie des lieux. J’ai souhaité avoir un échange direct avec des salariés confrontés à un plan social d’ampleur avec 2 900 suppressions de postes annoncées pour connaître la qualité du dialogue social dans l’entreprise de leur point de vue. A l’issue de nos échanges, une conférence de presse a été donnée au cours de laquelle ils ont

Tribune dans Mediapart : « Il faut retrouver le Grand Paris perdu »

Avec Michel Langlois, président de l’Adil de Seine-Saint-Denis, et Camille Leroy, administrateur territorial, j’ai co-signé une tribune publiée dans Mediapart sur la nécessité d’accompagner de moyens ambitieux la création de la métropole du Grand Paris dans quelques mois. Vous pouvez la relire ici ou ci-dessous : Il faut retrouver le Grand Paris perdu « Le Grand Paris verra le jour d’ici quelques mois. Mais les développements récents annoncent une métropole trop vidée de sa substance pour être réellement et rapidement efficace. La résorption des inégalités territoriales aurait dû guider les acteurs de ce projet. Non pas pour verser une aumône aux territoires dits « défavorisés et sensibles », mais parce-que le repli sur soi de ceux qui sont « favorisés et insensibles » handicape

  • 08/02

    Réunion de la Commission des Affaires économiques

    Aulnay-sous-Bois / 9h30

  • 08/02

    Questions au Gouvernement

    Assemblée nationale / 15h

Inscrivez-vous à la newsletter