Clémence de Raif Badawi : la mobilisation des députés

J’ai organisé avec ma collègue Sandrine Mazetier, députée de Paris et vice-présidente de l’Assemblée nationale, une rencontre, en présence d’Amnesty international France, de soutien à la demande de clémence pour le blogueur saoudien Raif Badawi à laquelle plus de 130 députés se sont joints, dont Bruno Le Roux, président du groupe Socialiste, André Chassaigne, président du groupe Communiste, Roger-Gérard Schwartzenberg, président du groupe Radical, Barbara Pompili, présidente du groupe Ecologistes, et Philippe Viguier, président du groupe UDI. D’autres députés continuent d’apporter leur soutien.

Lors de sa venue en France il y a quelques semaines, j’ai reçu Ensaf Haidar, l’épouse de Raif Badawi, à l’Assemblée nationale avec Sandrine Mazetier. Elle nous a demandé d’agir pour la libération de son mari. En effet, Raif Badawi a été condamné en 2014 à dix ans de prison et mille coups de fouet pour avoir créé un forum en ligne de débat public. Cette condamnation a suscité une forte émotion au sein de la communauté internationale. Il a déjà subi des séances de flagellation qui, à ce jour, n’ont pas repris. Néanmoins, toutes les voies de recours ayant été épuisées, ces séances peuvent recommencer. C’est pourquoi nous sommes intervenus auprès des autorités saoudiennes afin qu’elles puissent faire preuve de clémence.

 

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter