Copropriétés dégradées : une nouvelle aide pour la rénovation énergétique

La rénovation énergétique des bâtiments est indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique, mais aussi pour éviter que ceux-ci se dégradent faute de chauffage et d’entretien suffisants. La loi ALUR a renforcé la lutte contre les propriétés dégradées en agissant à la fois sur la prévention et sur l’intervention de l’Etat dans l’aide aux copropriétés déjà en situation difficile. Un amendement que j’ai fait adopter en juin dernier au projet de loi sur l’Egalité et la Citoyenneté permet d’étendre ce dispositif d’intervention de l’Etat aux quartiers et centres anciens dégradés.

C’est pour parvenir à ces objectifs que l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) soutiendra, à partir de janvier prochain, les copropriétaires en leur faisant bénéficier de son programme de lutte contre la précarité énergétique « Habiter mieux » qui a déjà permis la rénovation de 180 000 logements. Cette nouvelle aide, baptisée « Habiter mieux copropriétés fragiles », devra permettre d’aider 30 000 copropriétés en situation fragile dès 2017. Elle consistera en une participation aux financements d’une assistance à maîtrise d’ouvrage et des travaux de rénovation énergétique pour l’ensemble des occupants d’une copropriété, qu’ils soient propriétaires ou locataires. Ces travaux devront permettre un gain énergétique de 35 % au minimum.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter