De nouvelles ambitions pour l’école maternelle

C’est dès le plus jeune âge que se joue en partie la réussite éducative avec l’acquisition et le développement des capacités d’expression et de maîtrise du vocabulaire. Cet enjeu est particulièrement important en Seine-Saint-Denis, car si le multilinguisme est un atout incontestable, les inégalités dans la maîtrise de la langue française qui se manifestent à la maternelle structurent souvent déjà le parcours scolaire.

La circulaire du ministre de l’Education nationale du 15 janvier annonçant le renforcement, dès la rentrée 2013, de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans dans les zones d’éducation prioritaires est une bonne nouvelle ! En effet, le taux d’accueil des enfants de moins de trois à l’école maternelle dans le département était tombé à 0,8 % et dans la pratique les enfants rejoignaient souvent l’école vers 3 ans et demi.

Là où le précédent gouvernement avait décidé de sacrifier l’avenir de nos enfants, Vincent Peillon fait le choix inverse. La révision des rythmes scolaires se fera aussi au bénéfice des enfants. Même si l’amélioration sera progressive, elle aura aussi un effet de désengorgement des crèches, qui devaient garder des enfants déjà mûrs pour l’école. Cela permettra de mieux répondre aux demandes d’accueil des tout-petits.

Une loi sera examinée dans quelques semaines à l’Assemblée nationale pour asseoir cette nouvelle ambition pour l’Ecole. Les débats préparatoires ont mis en avant une autre proposition que Vincent Peillon va mettre en place : « plus de maîtres que de classes ». 7 000 emplois seront créés pour des enseignants supplémentaires dans les classes.

L’objectif est de prévenir les difficultés scolaires, permettre le travail en petit groupe, pour une action prioritairement centrée sur la lecture, l’écriture et les mathématiques. Les élèves de Seine-Saint-Denis pourront ainsi être accompagnés, tout au long de l’année, et leurs besoins mieux pris en compte, en complément des RASED qui seront confortés.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter