Education : annonce d’un plan de recrutement ambitieux pour la Seine-Saint-Denis

J’ai accompagné Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, lors de sa venue ce matin à l’école élémentaire Jean Rostand de Bondy, où elle a annoncé un plan ambitieux de recrutement d’enseignants pour la Seine Saint-Denis, réparti sur 3 ans, de 2015 à 2017 :

– création de 500 postes supplémentaires d’enseignants dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires). Ainsi, entre 2012 et 2017, 800 postes supplémentaires d’enseignants auront été créés ;

– mise en place en 2015 d’un concours exceptionnel supplémentaire pour le recrutement dans l’académie de Créteil afin de permettre à des personnes ayant concouru ailleurs de candidater également dans notre académie. 500 postes seront ouverts ;

– ouverture de 1 685 postes d’enseignant au concours 2015 dans l’académie de Créteil ;

– organisation d’un concours spécial pour les enseignants contractuels qui ont exercé pendant au moins un an afin de les titulariser en 2016. Cela permettra de mieux stabiliser les équipes éducatives dans les écoles ;

pré-recrutement des étudiants se destinant aux métiers de l’éducation : un certain nombre d’étudiants inscrits en 1ère année de master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF) dans l’académie seront choisis sur dossier afin d’être formés particulièrement à passer le concours d’enseignant, cela en étant payés à temps plein durant les deux années de leur formation. En effet, dès la première année de master, ils seront en alternance en classe d’école, où ils seront accompagnés par un tuteur expérimenté, et à l’université. Cette mesure de pré-recrutement que je souhaite voir mise en œuvre depuis de nombreuses années sera particulièrement utile pour notre département, car elle permettra à des jeunes issus de nos quartiers de pouvoir suivre leurs études sans devoir les financer par des « petits boulots » qui peuvent nuire à leur réussite. C’est une nouvelle forme de master en alternance qui, j’en suis persuadé, sera très utile à ces jeunes comme à la qualité globale des cours donnés dans nos écoles ;

– instauration de 13 réseaux d’éducation prioritaire (REP) supplémentaires, permettant ainsi à 525 écoles et à 75 collèges d’en bénéficier. Dans ceux-ci, les enseignants auront un salaire supérieur afin,  là aussi, d’encourager et de stabiliser les équipes ;

meilleure affectation des enseignants stagiaires et titulaires afin de respecter davantage l’intérêt des élèves.

Ce plan s’inscrit dans la suite de l’engagement du Président de la République de faire de la jeunesse l’une des priorités de son quinquennat et dans la lutte contre l’échec scolaire, qui doit commencer dès les premiers apprentissages afin d’être la plus efficace possible. Il conforte les mesures d’urgence prises dès la rentrée 2012, ou encore la création des emplois d’avenir professeur. Je serai bien entendu très attentif à la mise en œuvre rapide de ce plan de trois ans.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter