Education : une priorité continue depuis 2012

Comme chaque année depuis 2012, l’éducation nationale est l’une des priorités du gouvernement, conformément à l’engagement du Président de la République il y a quatre ans. Pour la rentrée 2016, cet effort se poursuit en Seine-Saint-Denis avec de nouvelles créations de postes d’enseignants et de classes, permettant aujourd’hui un meilleur taux d’encadrement et un renforcement de l’enseignement.

Au niveau national, l’engagement pris en 2012 par François Hollande de créer 60 000 postes d’enseignants d’ici à 2017 sera bien tenu. 10 711 recrutements ont eu lieu pour la rentrée de septembre 2016, portant à 42 338 le nombre d’emplois créés depuis 2012. Pour l’année prochaine, 11 662 emplois sont prévus dans le budget de l’Etat. Cet effort soutenu pour l’éducation dans plusieurs domaines permet de corriger les effets dramatiques des années Sarkozy : de 2007 à 2012, la formation des enseignants a été supprimée, ainsi que plusieurs dizaines de milliers de postes.

Cette rentrée scolaire voit aussi l’entrée en vigueur d’évolutions des programmes afin de contribuer à mieux lutter contre l’échec scolaire. C’est le cas notamment pour le primaire et le collège où les programmes de CM 2 et de 6ème sont conçus ensemble afin de permettre une meilleure progressivité. La transition du primaire au collège sera plus efficace.

Après le rétablissement de la formation des enseignants et la refonte de l’éducation prioritaire, ces nouvelles mesures traduisent bien la mise en œuvre d’une vision différente du rôle de l’Education nationale. A la fois durables et de fond, elles permettent d’agir dès maintenant et aussi sur le long terme puisqu’elles continueront de produire leurs effets dans les années à venir, conformément à l’engagement du Président de la République, de faire de la jeunesse l’une des priorités de son quinquennat.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter