Incidents sur le RER B : les mesures d’urgence préconisées par les députés doivent être mises en place !

A la suite d’une série d’incidents survenus sur la ligne B du RER mercredi dernier, la circulation a été totalement interrompue pendant plusieurs heures. Bloqués dans les gares ou sur les voies, les voyageurs n’ont pu rentrer chez eux qu’en pleine nuit. Ces dysfonctionnements sont malheureusement récurrents et font suite à des années de manque d’investissement dans les infrastructures et le matériel.

Si toute la lumière doit être faite sur cet incident, celui-ci met en évidence la nécessité de prendre des mesures d’urgence pour un meilleur fonctionnement du réseau RER qui transporte 4 millions de voyageurs chaque jour.

Président de la Commission d’enquête parlementaire sur le RER qui a rendu son rapport en mars dernier, je réaffirme le besoin de remettre l’usager au centre du système et des décisions qui sont prises. Les 30 préconisations que nous avions formulées sont d’autant plus d’actualité, et demandent à être mises en place rapidement, notamment un centre de commandement unifié (CUB) de la ligne B entre la RATP et la SNCF.

De même, il est nécessaire de rapprocher le fonctionnement et les modes de prises de décision entre la SNCF et RFF, responsable de l’entretien du réseau.

Dans les prochains jours, à la suite des demandes du gouvernement, j’interpellerai les responsables des trois entreprises publiques, la RATP, la SNCF, et RFF, sur la manière dont elles ont pris en compte les recommandations que les trente parlementaires de la Commission d’enquête avaient formulées à l’unanimité.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter