Pour une meilleure sûreté aéroportuaire

[ Article repris du site AEF Sécurité globale ]

Deux parlementaires sollicitent Manuel Valls pour travailler sur la sûreté aéroportuaire

Le sénateur Luc Carnouvas (PS, Val-de-Marne) et le député Daniel Goldberg (PS, Seine-Saint-Denis) ont écrit au ministre de l’Intérieur le 15 janvier 2013 pour lui proposer de réaliser une mission sur la sûreté aéroportuaire, indique Daniel Goldberg à AEF Sécurité globale. « Nous souhaitons que la question soit à nouveau un sujet d’actualité pour le gouvernement », commente le député, co-auteur, au cours de la précédente législature, d’un rapport sur la question (AEF Sécurité globale n° 4930 et n° 4934). Selon lui, ce premier rapport n’a « pas eu de suite » et les « évolutions nécessaires en matière sûreté tardent à se mettre en œuvre ».

La « première modification essentielle » devrait être, selon Daniel Goldberg, de donner à l’État « un rôle de prescripteur dans la manière dont les marchés de sûreté aéroportuaire sont conclus et transférés ». La seule relation commerciale, dit-il, nuit à la sûreté. La deuxième évolution qui lui semble essentielle concerne les examens de CQP-ASA : « Il faudrait créer un corps d’inspecteurs. À l’heure actuelle, c’est un peu comme si les directeurs d’auto-école faisaient passer le permis de conduire ! » Le parlementaire estime également que les contrôles du fret devraient être renforcés. « Le fret représente aujourd’hui l’un des risques principaux », juge-t-il.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter