Rentrée scolaire : l’éducation reste une priorité

Comme chaque année depuis 2012, l’éducation nationale est l’une des priorités du gouvernement, conformément à l’engagement du Président de la République. Pour la rentrée 2016, cet effort continu se traduit en Seine-Saint-Denis par les créations supplémentaires de 503 postes d’enseignants et de 114 postes d’enseignants-remplaçants, ainsi que par l’ouverture de 212 classes. Elles s’ajoutent aux 537 postes et aux 432 classes ouverts depuis 2012 et au rétablissement de la formation des enseignants, permettant aujourd’hui à la fois un meilleur taux d’encadrement et un renforcement de l’enseignement.

Cet effort soutenu pour l’éducation dans plusieurs domaines permet de corriger les effets dramatiques des années Sarkozy : de 2007 à 2012, la formation des enseignants a été supprimée, ainsi que 78 postes alors que le nombre d’élèves augmentait de 11 000.

Si ces mesures ne règlent pas d’un coup tous les problèmes, elles doivent être confortées. Elles traduisent bien la mise en œuvre d’une vision différente du rôle de l’Education nationale. A la fois durables et de fond, ces mesures permettent d’agir dès maintenant et aussi sur le long terme puisqu’elles continueront de produire leurs effets dans les années à venir, conformément à l’engagement du Président de la République, de faire de la jeunesse l’une des priorités de son quinquennat.

Partager sur :
FacebookTwitter

Inscrivez-vous à la newsletter